Splendeur et lassitude du capitaine Iwatani Izumi

Jeudi 8 décembre 2016 / Théâtre de l’Union - Limoges

> Jeudi 8, vendredi 9 et jeudi 15 décembre : 19h00
> Lundi 12, mardi 13 et mercredi 14 décembre : 20h00

Un spectacle joué en japonais et surtitré en français.

Splendeur et lassitude du Capitaine Marion Déperrier, créé en 1999, constitue la première épopée du projet d’Hypogée que bâtit Jean Lambert-wild. Le texte raconte un homme consumé par une volonté, hanté par un code d’honneur auquel il s’efforce de s’accrocher quand tout autour de lui n’est que sable, sang caillé, boue.
Près de quinze ans plus tard, Jean Lambert-wild a réécrit des pans entiers de son texte et les a fait traduire dans une langue qui lui demeure inconnue mais qu’inlassablement il s’efforce d’écouter, pour être certain que son poème résonne comme au premier jour. Le texte est dédié au Capitaine Iwatani Izumi, double japonais du Capitaine Marion Déperrier.

La fureur de Marion Déperrier, tout comme celle d’Iwatani Izumi, a besoin d’un homme capable de l’habiter, de la faire vivre. Il faut une présence forte, un acteur qui connaisse les secrets de son art et la puissance des mots lorsqu’ils sont empreints de mouvement. C’est ce qu’une collaboration avec Keita Mishima permettra, car Mishima est un acteur total comme on en trouve au Japon, qui maîtrise tous les vocabulaires de la scène : textuels, vocaux, physiques. Cette reprise constitue moins un retour en arrière que la continuation d’une entreprise de construction d’un théâtre affranchi des conventions de complaisance. C’est souvent les qualités pluridisciplinaires, « multimédias », du travail de Jean Lambert-wild qu’on remarque. Il s’agit en réalité d’un théâtre qui prend chaque medium au sérieux, sans hiérarchisation artificielle. Il n’y a pas de recette : on choisit les collaborateurs et les codes de représentation en fonction des besoins de chaque spectacle. Il faut savoir être à l’écoute de ce dont chaque projet a besoin et accepter de se laisser guider, d’inventer ce qui n’existe pas encore, de construire ce qui est impensable. Revenir sur ce texte permet de voir grandir ce qu’il contenait en germe, et de développer un vocabulaire physique rare en France, dans la continuité d’une recherche artistique qui toujours s’attache à explorer et parfaire toutes les techniques de la scène, indépendamment des modes et des conventions, pour construire un théâtre exigeant et accessible, un théâtre pour les temps que nous vivons.

Texte et direction : Jean Lambert-wild
Avec : Keita Mishima
Traduction : Akihito Hirano
Lumières : Renaud Lagier
Direction technique : Claire Seguin
Son : Christophe Farion
Assistante : Alicya Karsenty
Scénographie : Jean Lambert-wild
Costumes : Annick Serret Amirat
Réalisation costumes : Pascale et Stéphane Richy - Le Chat Botté Costumier et Antoinette Magny
Décor et costumes réalisés par les ateliers de la Comédie de Caen sous la direction de Benoît Gondouin
Photographies : Tristan Jeanne-Valès

Accessibilité sourds

Présentation LSF

Tarif(s)

21 € (plein), 17 € (réduit), 10 € (étudiants, -26 ans), 6 € (en “dernière minute”, en vente 30 minutes avant le début de la représentation, dans la limite des places disponibles), 21 € (forfait famille : 1 adulte + 1 enfant -26 ans), 12 € (demandeurs d’emploi), 3 € (RSA)

Renseignements

Horaire d’ouverture de la billetterie :
> Du mardi au vendredi de 13h00 à 18h30.
> Les week-ends de représentation deux heures avant la représentation.
> Par téléphone : du mardi au vendredi de 13h00 à 18h30
> Par mail : merci de bien veiller à attendre la confirmation


Théâtre de l’Union - Centre Dramatique National du Limousin
20, rue des Coopérateurs
BP 206
87006 Limoges cedex 1

Tél : 05 55 79 90 00
Mél. : adm@theatre-union.fr
Mél. (billetterie) : billetterie@theatre-union.fr
Site : www.theatre-union.fr

Localisation

Théâtre de l'Union, 20 Rue des Coopérateurs 87000 Limoges
Latitude : 45.8364813 / Longitude : 1.2545794