Événements accessibles aux personnes handicapées sensorielles

FERMER

FERMER

FERMER

Sur l’agenda 28 mars 2012

  • Il vaut mieux éviter tout contact avec les formes de vie extra-terrestres

    Au cœur du bâtiment d’Aldo Rossi, l’exposition devient une expérience ludique et ouverte à tous. Dans un esprit qui n’est pas sans rappeler celui des bricolages du Fluxus Robert Filliou, Shimabuku soulève des questions relevant d’une sagesse populaire intemporelle voire de philosophie zen.

    Au-delà de son aspect conviviale et ludique, l’exposition de Shimabuku est clairement axée sur le paysage, résultant d’une observation poétique de la nature qui devient l’occasion d’autant de leçons de vie.

    L’artiste crée des vidéos, des performances et des installations qui évoquent le quotidien, et qui mettent en marche des relations complexes entre artiste, travail et public. Shimabuku nourrit son œuvre de petites histoires saisies ici ou là lors de ses nombreux déplacements. Ces histoires, à travers la performance ou l’organisation d’actions mettent en scène des amis ou des inconnus, des animaux ou des personnages légendaires dans un univers de rêve, de magie, de poésie et d’humour. Un monde où les détails, le son des mots, l’origine des noms sont sans cesse convoqués et tissent ensemble un monde totalement singulier.

    Beaumont-du-Lac

    | Art contemporain, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Tous publics

  • > Tous les jours : de 07h00 à 11h30 et de 14h00 à 15h00

    JPEG - 12.1 ko
    Marches Sonores

    À la fois documentaire, création sonore et cartographique, ce projet artistique propose deux parcours sur le territoire du Parc Naturel Régional de Millevaches, un à Faux La Montagne, l’autre à Felletin. Les Marches Sonores s’appuient sur l’écologie humaine, notre relation au paysage, à l’environnement, mais aussi à l’imaginaire.

    Les promeneurs sont invités à emprunter des baladeurs MP3 et achètent la carte qui comporte l’itinéraire du parcours avec des repères visuels. Cet objet est à la fois une création graphique et un support indispensable à la marche.

    Durée du parcours : environ 4h00 dont 1h20 d’écoute.

    Lieu : depuis l’Auberge de la Feuillage
    Tarifs : Carte : 6 € par groupe + 1 € par personne

    Faux-la-Montagne

    | Arts plastiques, Creuse, Installation, Organisation, Tous publics

  • > De septembre à juin (lundi au samedi) : 10h00-12h00 et 14h00-17h00.

    JPEG - 12.1 ko
    Marches Sonores

    À la fois documentaire, création sonore et cartographique, ce projet artistique propose deux parcours sur le territoire du Parc Naturel Régional de Millevaches, un à Faux La Montagne, l’autre à Felletin. Les Marches Sonores s’appuient sur l’écologie humaine, notre relation au paysage, à l’environnement, mais aussi à l’imaginaire.

    Les promeneurs sont invités à emprunter des baladeurs MP3 et achètent la carte qui comporte l’itinéraire du parcours avec des repères visuels. Cet objet est à la fois une création graphique et un support indispensable à la marche.

    Durée du parcours : environ 2h30 dont 1h20 d’écoute.

    Lieu : depuis l’Auberge de la Feuillage
    Tarifs : Carte : 6 € par groupe + 1 € par personne

    Felletin

    | Arts plastiques, Creuse, Installation, Organisation, Tous publics

  • Linda Lê est née en 1963, à Dalat, au Viet-Nam, avant de venir s’installer en France et de devenir l’auteure d’une vingtaine de romans et maintes fois couronnée :

    elle a reçu le prix de la Vocation en 1990, le prix Renaissance de la nouvelle pour Les Évangiles du crime en 1993, le prix Fénéon pour Les Trois Parques en 1997, le prix Wepler pour Cronos en 2010, le Prix Renaudot Poche pour À l’enfant que je n’aurai pas en 2011. Abondamment traduite en anglais, en néerlandais et en portugais, son œuvre a été publiée quasi intégralement par les Éditions Christian Bourgois, dont elle est sans nul doute la figure de proue de la littérature française contemporaine.
    Elle publie à la rentrée littéraire 2012 un nouveau roman, Lame de fond, déjà très remarqué.

    La rencontre sera animée par Pascale Roze, écrivain et prix Goncourt en 1996 avec Le Chasseur zéro.
    Le comédien Philippe Labonne prêtera sa voix aux textes de l’auteure.

    Une séance de dédicaces clôturera cette rencontre.

    | Littérature, Rencontre(s), Tous publics

  • Le centre d’art dédié à l’artiste présente le fonds permanent dans son intégralité,
    avec plus de 50 œuvres exposées.

    Tarif : 5 €

    Eymoutiers

    | Art contemporain, Arts plastiques, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Peinture, Tous publics, Visite

  • Nos présidents en caricature par Didier Porte et Guillaume Doizy.

    JPEG - 50.8 ko
    Présidents, poil aux dents !

    A quelques mois de la présidentielle de 2012, Présidents, poil aux dents ! scrute les hommes politiques qui ont atteint la plus haute marche du pouvoir, d’une manière tout à fait insolite : l’humour grinçant... Un parcours chronologique répertorie ainsi le meilleur des caricatures des 23 présidents français, de 1848 à nos jours.

    - Didier Porte nous commente les caricatures collectées (dessins de presse, cartes postales, etc.), témoins privilégiés des critiques et accusations de l’époque.
    Alliant histoire et humour, Présidents, poil aux dents ! est donc une manière originale et foncièrement amusante, de (re)découvrir nos « grands hommes ».

    - Spécialiste de la caricature et du dessin de presse, fondateur du site www.caricaturesetcaricature.com en 2007, Guillaume Doizy a publié plusieurs ouvrages aux Éditions Alternatives. Il a publié en 2010 Bêtes de pouvoir aux Éditions Nouveau Monde.

    Dans le cadre de l’exposition, Didier Porte en tant qu’humoriste, donnera une représentation pour son spectacle Didier Porte fait rire les masses, le mercredi 8 février à 20h30.

    Saint-Just-le-Martel

    | Dessin, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Tous publics

  • JPEG - 23.5 ko
    Exposition à l’ARS du Limousin
    Lodia Schewzuck et Guillaume Damry

    > Vernissage : jeudi 9 février à 16h00

    Lodia Schewzuck et Guillaume Damry :
    Travaux personnels autour de la photographie et un projet commun.

    Lieu : ARS du Limousin (24, rue Donzelot)

    Limoges

    | Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Photographie, Tous publics

  • > Vernissage : vendredi 10 février à 18h00

    Exposition de ses planches réalisées pendant son travail de résidence.

    Tarif : Entrée libre

    Royère-de-Vassivière

    | Arts plastiques, Creuse, Exposition, Organisation, Résidence, Tous publics

  • JPEG - 15.1 ko
    Dom & Jean-Paul Ruiz

    Il y plusieurs façons de regarder. Quand on fixe son attention, on observe.

    Les informations choisies, ou subies, dans le monde extérieur sont introduites dans son monde intérieur.

    La multiplicité des regards, des lectures possibles sur le paysage – urbain comme rural – nous a amené à créer la « Géotopoét(h)ique ».

    Cette démarche consiste à montrer, dans une même image, le paysage à travers une série de propositions visuelles sélectionnées.

    Limoges

    | Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Photographie, Tous publics

  • JPEG - 41.7 ko
    L’affiche de Poésie

    « En 1990 naissait L’affiche, revue murale de poésie. Le grand format des abribus était vidé de son contenu publicitaire pour être habité par des poètes et des artistes. L’invention et l’imagination empruntaient les voies de la communication sociale grâce au détournement.

    Aventure éditoriale unique avec ses soixante-neuf numéros réalisés par cent auteurs, l’affiche de poésie signe un nouvel épisode dans les relations entre l’écriture et les arts visuels. Un événement papier advient par l’élargissement de la surface du poème. » (Texte extrait de la quatrième de couverture du livre collectif l’affiche de poésie / 1990-2010 ; éditions Le Bleu Du Ciel)

    Lieu : Hall d’exposition
    Tarif : Entrée libre

    Tulle

    | Arts plastiques, Corrèze, Exposition, Organisation, Poésie, Tous publics

  • Du cheval au maréchal-ferrant : histoire d’un métier

    JPEG - 49 ko
    Du cheval au maréchal-ferrant : histoire d’un métier

    > Du mardi au vendredi : 14h30–19h00
    > Samedi, dimanche et jours fériés : 10h–12h et 14h30–19h

    La direction régionale des affaires culturelles du Limousin, en partenariat avec la ville de Saint-Junien et l’Union Française des Maréchaux-Ferrants, propose une exposition intitulée : Du cheval au maréchal-ferrant - histoire d’un métier.

    Panneaux pédagogiques, outils d’époques, livres d’hier et d’aujourd’hui, vidéos, espace ludique, composent cette exposition afin de mettre à l’honneur ce métier pour lequel tradition du geste et technologie se mêlent.


    [+ d’infos...]

    Pour une connaissance et une reconnaissance : Au-delà de la noblesse de son artisanat, le maréchal ferrant dispose d’une véritable connaissance du cheval. Forger, ferrer et soigner constitue les disciplines essentielles de l’activité du maréchal-ferrant.

    Aussi, le cheval, symbole de puissance et d’élégance, compagnon de l’homme dans bien des disciplines – labour, transport, loisir, spectacle, sport, guerre – ne pourrait tenir toutes ces fonctions sans le maréchal-ferrant.



    Dans le cadre de l’exposition, des conférences seront proposées : [+ d’infos...]

    Des conférences ouvertes aux professionnels et au grand public seront proposées conjointement avec l’Union des Maréchaux de France le samedi 18 février à la Salle des Fêtes de Saint-Junien à partir de 15h00 :

    - « Parage, fin des idées reçues », conférence de Denis Leveillard, maréchal-ferrant.
    - Élaboration et présentation de la fiche navette AVEF/UFM sur les prescriptions de ferrure, dialogue vétérinaire-maréchaux.
    - « Les aplombs du poulain », conférence de Claire Coquin, vétérinaire.
    - « Histoire de la maréchalerie, du début du XXème siècle à nos jours », conférence de Bertrand Sonneville.


    Exposition accessible pour les personnes à mobilité réduite.

    Lieu : Halle aux Grains
    Renseignements : 05 55 43 06 90
    Tarif : Entrée libre

    Saint-Junien

    | Conférence / Débat, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Patrimoine rural, Savoirs, Tous publics

  • Dans le cadre du Printemps des Poètes 2012.

    JPEG - 17.7 ko
    La Poésie s’Affiche

    En 1990 naissait aux éditions Le Bleu du ciel L’Affiche, revue murale de poésie. Le grand format des abribus est alors vidé de son contenu publicitaire pour être habité par des poètes, des écrivains et des artistes. Diffusée dans les centres-villes par affichages sauvages ou installée dans les mobiliers urbains, L’Affiche se propage, s’offrant de manière inattendue au regard curieux des passants ou s’exposant dans les lieux culturels : bibliothèques, médiathèques, écoles, universités, centres d’art, festivals...

    La création contemporaine s’installe au cœur des villes, en s’adressant à tous, avec des images et des mots en liberté. L’originalité de L’Affiche est d’être à la fois une revue et une œuvre à part entière qui permet, par sa grande taille et son lieu d’affichage, un accès direct à la lecture.


    [+ d’infos...]

    La Bfm a choisi d’exposer ces affiches de manière originale, en recréant l’espace urbain à l’intérieur du bâtiment, en soulignant l’évidence selon laquelle l’art et la beauté sont à la portée de tous les regards, que la poésie se trouve certes dans les livres mais surtout partout ailleurs, dans le regard que l’on porte autour de soi, dans les rencontres, les audaces, les attentes et les espoirs.


    Lieu : Hall de la Bfm (centre-ville)

    En partenariat avec l’École nationale supérieure d’art Limoges-Aubusson.

    Limoges

    | Art contemporain, Co-organisation, Exposition, Haute-Vienne, Poésie, Tous publics

  • Organisée par la Bfm.

    En 1990 naissait aux éditions Le Bleu du ciel L’Affiche, revue murale de poésie. Le grand format des abribus est alors vidé de son contenu publicitaire pour être habité par des poètes, des écrivains et des artistes. Diffusée dans les centres-villes par affichages sauvages ou installée dans les mobiliers urbains, L’Affiche se propage, s’offrant de manière inattendue au regard curieux des passants ou s’exposant dans les lieux culturels : bibliothèques, médiathèques, écoles, universités, centres d’art, festivals...

    La création contemporaine s’installe au cœur des villes, en s’adressant à tous, avec des images et des mots en liberté. L’originalité de L’Affiche est d’être à la fois une revue et une œuvre à part entière qui permet, par sa grande taille et son lieu d’affichage, un accès direct à la lecture.


    [+ d’infos...]

    La Bfm a choisi d’exposer ces affiches de manière originale, en recréant l’espace urbain à l’intérieur du bâtiment, en soulignant l’évidence selon laquelle l’art et la beauté sont à la portée de tous les regards, que la poésie se trouve certes dans les livres mais surtout partout ailleurs, dans le regard que l’on porte autour de soi, dans les rencontres, les audaces, les attentes et les espoirs.


    Lieu : Hall de la Bfm (2, place Aimé-Césaire)
    Renseignements : 05 55 45 96 09

    En partenariat avec l’École nationale supérieure d’art Limoges-Aubusson.

    Limoges

    | Art contemporain, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Poésie, Tous publics

  • JPEG - 24 ko
    Irmavep Club

    Collectif d’artistes et de commissaires d’exposition, Irmavep Club fonctionne comme un artist run space – un lieu pensé et géré par des artistes – sans lieu fixe.

    Après deux premières expositions à Paris (Galerie Art Concept, Galerie Schleicher & Lange) et une à Amsterdam (Motive Gallery), c’est à Rochechouart que le collectif déploie son programme.

    Conçue comme une succession d’épisodes, l’histoire d’Irmavep Club s’enrichit donc de deux expositions.

    Le "Livret IV" et le "Livret V" sont présentés simultanément.
    Le quatrième introduit le cinquième et vice versa.


    Irmavep Club, Livret IV : [+ d’infos...]

    Dove Allouche, Lonnie van Brummelen & Siebren de Haan, Mel O’Callaghan, Giovanni Giaretta, Volko Kamensky, Guillaume Leblon, Anthony McCall, Thomas Merret, Gustav Metzger, Bruno Persat, Gerald Petit, Michelangelo Pistoletto, Olve Sande, Ettore Spalletti, Bruno Serralongue, Clémence Torrès, Michel Verjux. Collectif d’artistes et de commissaires d’exposition, Irmavep Club fonctionne comme un artist run space – un lieu pensé et géré par des artistes – sans lieu fixe.
    Après deux premières expositions à Paris (Galerie Art Concept, Galerie Schleicher & Lange) et une à Amsterdam (Motive Gallery), c’est à Rochechouart que le collectif déploie son programme. Conçue comme une succession d’épisodes, l’histoire d’Irmavep Club s’enrichit donc de deux expositions. Le "Livret IV" et le "Livret V" sont présentés simultanément. Le quatrième introduit le cinquième et vice versa.



    Irmavep Club, Livret V : [+ d’infos...]

    Maurice Blaussyld, le "Livret V" est une monographie de Maurice Blaussyld (1960, Calais), soit la première présentation conséquente du travail de l’artiste dans un musée. À partir de l’émergence de son travail artistique au début des années 1980, Maurice Blaussyld a décidé de soustraire un à un les éléments constitutifs de son œuvre. "Maurice Blaussyld assume ce constat que l’art est devenu un idéal à venir dont il faut préparer l’avènement des objets. Tel est le trouble qui enveloppe les objets déniés qu’il présente", écrivait en 1992 le critique Bertrand Lamarche-Vadel.
    Depuis, Maurice Blaussyld a poursuivi l’écriture d’une œuvre dont le mystère est sans cesse reconduit. Les contours de celle-ci empruntent la forme d’objets ambivalents, de combinaisons d’images, de textes et de livres ou de dessins quadrillés dont les indications ne précisent que l’invisible. Dans la durée, l’œuvre semble avoir "muté". Elle adopte des formats différents, se répète. Elle présente des altérations pour aller toujours vers l’essentiel, sa presque apparition. À Rochechouart, l’artiste propose dans trois salles du Musée une suite d’œuvres anciennes et une nouvelle proposition.


    Rochechouart

    | Art contemporain, Arts plastiques, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Tous publics, Visite

  • JPEG - 29 ko
    Design au Féminin

    Perspective, spécialiste design et décoration, présente l’exposition « Design au féminin » une co-production réalisée en partenariat avec le 308-maison de l’architecture et avec la participation et le soutien de l’ECV Bordeaux (École de Communication Visuelle) et de l’imprimerie Dap.

    L’exposition « Design au féminin », consacrée au design des années 30’ à aujourd’hui, retrace à la fois le parcours de femmes emblématiques ayant marqué leur époque, à l’image de Florence Knoll ou d’Aino Marsio Aalto et présente également les trajectoires d’une nouvelle génération aux parcours prometteurs ou déjà confirmés, à l’image de Matali Crasset, Stéphanie Marin ou Ionna Vautrin.


    [+ d’infos...]

    Souvent cantonnées hier au second plan, derrière les carrières d’architectes célèbres (Le Corbusier, Mies Van Der Rohe, Alvar Aalto, etc.), les productions de Charlotte Perriand ou d’Eileen Gray font aujourd’hui école et ne cessent d’être (re)éditées.

    Parallèlement, et à en juger par le nombre croissant de publications dans les revues spécialisées relatives au design ou à l’architecture d’intérieur, les designers actuelles tiennent une place de plus en plus importante dans le monde de la création.
    Meubles et jouets pour enfants, objets du quotidien, solutions de rangements innovantes, ces femmes tendent à améliorer notre cadre de vie en facilitant nos gestes du quotidien, souvent avec humour et poésie.

    Loin d’être un plaidoyer féministe, l’exposition « Design au féminin » présente une sélection de 16 designers aux nationalités multiples, visant à mettre en lumière et à rendre hommage à la sensibilité, au génie créateur et au sens de l’innovation de ces femmes hors du commun.


    Plus d’infos sur le dossier de presse.

    Lieu : Galerie L’Inhumaine (11, avenue Émile Labussière)
    Renseignements : 05 55 04 36 01
    Tarif : Entrée libre

    Limoges

    | Design, Exposition, Haute-Vienne, Mobilier d’art, Organisation, Patrimoine architectural, Tous publics

  • JPEG - 67.2 ko
    Jacques Barry : Tableau de famille

    > Vernissage : jeudi 1er mars à 18h30
    > Exposition : du vendredi 2 mars au samedi 7 avril

    Jacques Barry est né en 1943 à Limoges. De 1972 à 2006 il a enseigné aux Beaux-arts de St-Étienne, choix délibéré qui correspond à une forme de militantisme, une passion de communiquer et de faire partager ses goûts. Il poursuit son propre travail de peintre, il peint des silhouettes, animaux, objets, maisons, personnages nus ou Indiens à cheval. Il ne reste sur la toile que la masse étalée par le biais d’une matière souvent épaisse et qui se détache fortement sur un fond uniforme.


    [+ d’infos...]

    Les couleurs parcimonieuses, utilisées deux par deux, sont franches et énergiques alors que sur les sujets représentés se perchent parfois des ajouts incongrus (poules, fleurs...) pleins d’humour et qui donnent à l’ensemble une saveur poétique conforme à la vision du monde de l’artiste. Il montre son travail pour la première fois en 1979 : des collective à Cracovie en Pologne et, partir de 1980, il réalise plus d’une soixantaine d’expositions personnelles en France, en Europe ou aux États-Unis. L’une des plus récentes lui permet d’investir la Chapelle St-Jean à Arles. Jacques Barry est un habitué de l’édition, il a contribué à plusieurs ouvrages qui accompagnent son œuvre ; il aime voyager, notamment dans les pays chauds dont il rapporte impressions et croquis qui nourrissent son travail.


    Tarif : Gratuit

    Limoges

    | Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Peinture, Sculpture, Tous publics

  • Organisé par la Bibliothèque Michel Peyramaure.

    Concours de poésie illustrée 2012, sur le thème "Enfances".
    Vers ou prose / Catégories adultes et enfants.

    Plus d’infos sur : www.ayen.fr

    Lieu : Bibliothèque Michel Peyramaure (17, place Louis Mareuse)
    Renseignements : 05 55 25 16 67 ou bibliotheque.ayen@orange.fr

    Ayen

    | Écriture, Corrèze, Organisation, Poésie, Rencontre(s), Tous publics

  • Par Marianne Peter.

    JPEG - 49 ko
    Un trésor caché

    Imaginez-vous, dans un endroit prestigieux, une bibliothèque par exemple, où, des livres sagement rangés derrière les vitrines qui les protègent de la poussière, attendent des mains accueillantes pour délivrer leurs secrets.

    Habillés de cuir, ornés d’or, ils se doivent de présenter dignement les écrits qu’ils renferment, et là, une fois le livre ouvert, on découvre un monde ou les couleurs denses et lumineuses aux formes libres et complexes vont une dernière fois saluer le lecteur et l’inviter au voyage.

    De ces papiers est venu mon intérêt.

    Ces petits tableaux colorés que l’on retrouve dans les pages de garde sont restés longtemps un mystère pour moi, avide de savoir quel est ce monde qui se cache derrière une technique aussi précise, ancienne et n’ayant pour unique support que le livre.


    [+ d’infos...]

    Je me suis mise en quête de découvrir toutes les connaissances, les secrets jalousement gardés des artisans qui ont passé leur vie à exceller dans cet art pour simplement offrir en l’espace de quelques secondes une explosion de couleurs.

    Depuis je marbre, jour après jour, des papiers qui trouveront place dans les livres bien souvent fermés pour longtemps...

    Il est temps de faire sortir ses petites merveilles et de les faire vivre pour elle même, valoriser les pigments utilisés sur des supports majestueux et laisser respirer ses vagues chatoyantes sans limites. Qu’elles ne soient plus la partie décorative d’un livre, mais que le texte pour une fois en soit la dédicace.

    Marianne Peter vit à Tulle.

    Expositions :
    - « Papiers de garde, dores-gaufres, dominotes et marbres du XVIIè siècle a la période contemporaine ». Bibliothèque des Arts Décoratifs à Paris, en juillet 2009.
    - « Les petits papiers » St Florent le Vieil, en juin 2003.
    - « Les petits papiers » Hôtel de ville de Roanne, en décembre 2001.
    On peut trouver ses papiers en couverture de livre pour : 3 titres parus en 1988 aux Éditions du Rocher.
    « Les stylos d’hier et d’aujourd’hui » paru chez Arts Mundi en 1989.
    « Le nouveau voyage aux Iles de l’Amérique » Éditions du Père Labat.

    On évoque son travail en :
    - 1996 : dans le livre « De la Dominoterie à la Marbrure », de Marie Ange Doizy.
    - 1992 et 1989 : dans la revue nord américaine « Ink and Gall ».


    Tulle

    | Corrèze, Exposition, Installation, Métiers d’art, Organisation, Rencontre(s), Tous publics

  • > De 15h00 à 18h00 : tous les jours
    Sauf du 12 mars au 7 avril, vendredi, samedi, dimanche et sur rendez-vous.
    Lieu : Traces de pas (48, rue de Lavaud)

    > Tous les après-midi sauf dimanche et lundi.
    Lieu : Médiathèque R. Chatreix (6, place St Jacques)

    JPEG - 40.3 ko
    Pierre Courtaud

    Pierre Courtaud, poète, éditeur, ami des artistes
    Pierre Courtaud, poète et éditeur, à la fois créateur et passeur a travaillé avec des artistes et a collectionné des œuvres.

    Pierre Courtaud, poète et fondateur de la collection La main courante laisse une œuvre originale, marquée par un souci constant de la modernité. A la fois créateur et passeur, Pierre Courtaud a toujours privilégié dans son travail le souci de découvrir, de ne pas se laisser enfermer dans les conformismes d’un genre ou d’une époque. Pierre a travaillé avec des artistes et collectionné des œuvres qui sont présentées : Pierre Alechinski, Michel Butor, John Cage, Georges Chazaud, Henri Chopin, Joël Desbouiges, Jean Mazeaufroid, Rémy Pénard, Jean-marc Scanreigh, Guy Teste, Claude Viallat, Zao Wou-Ki.

    Tarif : Entrée libre

    La Souterraine

    | Art contemporain, Creuse, Exposition, Lecture, Livre, Organisation, Poésie, Tous publics, Visite

  • Organisé par la Médiathèque Éric Rohmer.

    Exposition de "l’affiche de poésie" éditions le Bleu du ciel, présentée au cœur du réseau des médiathèques de Tulle agglo, visible sur 5 communes : Tulle, Corrèze, Naves, Seilhac et Laguenne.

    Atelier d’écriture poétique par Didier Arnaudet et Didier Vergnaud les samedis 18 et 25 février et samedis 17 et 24 mars de 14h30 à 16h30, sur inscription.

    Lieu : Médiathèque (avenue Winston Churchill)
    Renseignements : 05 55 20 21 48 ou christiane.mery@tulleagglo.fr

    Tulle

    | Atelier / Stage, Écriture, Corrèze, Exposition, Organisation, Poésie, Tous publics

  • Jacques Canetti : 50 ans de chansons, 50 ans de passion

    JPEG - 21.7 ko
    Jacques Canetti : 50 ans de chansons, 50 ans de passion

    De Piaf à Brassens, de Trenet à Brel, de Gréco à Salvador, de Vian à Gainsbourg... Jacques Canetti aura lancé et accompagné la carrière des plus grands.

    L’exposition montre le parcours et le travail d’un directeur artistique qui a marqué le XXe siècle. Documents inédits, photos, affiches vous racontent les dessous du métier de découvreur de talents.

    Lieu : Bfm centre-ville (passerelle pôle art)

    Limoges

    | Exposition, Haute-Vienne, Musique, Organisation, Photographie, Tous publics

  • > Vernissage : jeudi 8 mars à 18h00

    JPEG - 32 ko
    Vertige Calligraphique

    Calligraphie de Nathalie Mauriès, photographie de Nathalie Cousin, poésie de Nine Tuminello.

    Vertige calligraphique est la mise en image de Conte calligraphique, recueil de poèmes écrits sur la page, écrits sur un corps. Un corps à la recherche d’une identité, d’un trait, d’un trait de caractère... une identité dans sa mise en chair. Le mot, le trait, donne à l’esprit sa forme et s’incarne.

    Un « je suis » strident, brouillon, fossile, enlacé... un « je suis » rival de lui-même, un « je » qui suis sans suivre le murmure, qui est sans être dans sa plénitude...

    Puis, petit à petit l’expression de la courbe se sépare du trait, le corps se libère de son poids du paraître, de son poids de l’être. Le corps s’en va seul, jusqu’au vertige du silence quand le trait s’abstient... jusqu’au seuil du trait calligraphié, jusqu’au seuil de l’être... Un conte, une histoire, un repère qui s’en va pour l’Instant... et à l’instant où le dire entre dans sa nudité, le corps sort de sa mutité.


    [+ d’infos...]

    Dans une complicité intimiste, trois artistes ont uni leurs passions respectives, pour créer ce conte sans histoire, écrit en poèmes courts, alliant ainsi photographie argentique, calligraphie contemporaine et poésie. Ces dires de l’instant cheminent sans cheminer autour de ce difficile contentieux de l’existence : ce passé qui, inexorablement, nous inscrit dans le présent. Cette mémoire qui nous définit, nous identifie, reste en nous comme une marque, une forme de traçabilité... Jusqu’au jour du vertige...

    Nathalie Cousin (la photographe), Nathalie Mauriès (la calligraphe) et Nine Tuminello (l’écrivain et le modèle) se sont rencontrées à Toulouse. Ces trois artistes, mues chacune par une expression, ont tenté de créer en convergence, sans qu’un art ne supplante les autres, comme un trio de même intensité, et de pleine liberté.

    Une œuvre en triple cœur.


    Tulle

    | Écriture, Corrèze, Dessin, Exposition, Organisation, Photographie, Tous publics

  • JPEG - 30.6 ko
    Marion Titival : Site industriel 130, 2010 huile sur toile 73 x 100 cm

    Du mercredi 7 mars au samedi 7 avril, la galerie du CAUE est heureuse d’accueillir l’artiste Marion Tivital. L’exposition Disparitions construites présente une sélection de son travail de peinture traitant du site industriel et du bâtiment fantôme.

    « Elle dit elle-même que le paysage n’est pas réductible aux apparences et qu’elle souhaite soulever le voile de la fausse monotonie de ces paysages banals et ancrés dans notre quotidien. Fascinée par les formes géométriques que composent les bâtiments ou les structures architecturales, elle nous les livre dépouillées de toute présence humaine et presque polies par le prisme de son regard mais toujours lié à un environnement naturel. Les différents formats (petits, grands, carrés ou panoramiques) qu’elle utilise semblent s’adapter au sujet architectural qu’elle a choisi et qu’elle inscrit entre ciel et terre.


    [+ d’infos...]

    On remarque toujours l’emploi de couleurs douces qui donnent à la toile une atmosphère feutrée. Les grèges, verts, bruns, bleutés, orangés et gris accentuent l’impression que ses tableaux sont le témoignage d’une vie passée. Certains sites, avec leurs cheminées fumantes, paraissent encore en activité, alors que d’autres ressemblent presque à des fossiles de bâtiments ou d’infrastructures extraordinaires. Parfois on pourrait croire que c’est la nature elle-même qui a donné naissance à leurs agglomérats de tuyaux et de matériaux minéral. A moins qu’elle n’ai plutôt anéanti le site. » Marie Dany



    Biographie de Marion Tivital : [+ d’infos...]

    Marion Tivital est née en 1960, elle vit et travaille à Paris. Elle peint le paysage qu’il soit industriel ou naturel ainsi que la nature morte d’objets en matière plastique. Elle s’intéresse aux ports industriels, aux docks, aux usines et aux contenants du quotidien qu’elle croque, prend en photos, puis « travaille à l’atelier en reprenant plusieurs fois ses toiles, en passant une multitude de couches de peinture, en simplifiant le motif pour en retirer l’essentiel, en gommant ses aspects utilitaires et durs ».


    Limoges

    | Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Peinture, Tous publics

  • JPEG - 41.7 ko
    Le Mois de la Femme 2012

    En 34 jours, 14 spectacles et 18 représentations !

    Cette saison 2011/2012 des Treize Arches sera féminine avec un focus « Le mois de la femme en 34 jours », l’occasion de découvrir le talent de ces nombreuses artistes femmes qui ont des choses à dire sur l’art et la vie, la famille, la mémoire, qui le font sous des formes extrêmement variées, du tragique au burlesque en passant par le music-hall, toujours généreuses et dans le souci du partage, souvent du témoignage, des femmes du monde !

    A consulter : programmation 2012

    Brive-la-Gaillarde

    | Co-organisation, Concert, Corrèze, Danse, Festival, Musique, Spectacle, Théâtre, Tous publics

  • > Vernissage : jeudi 8 mars à 18h00
    > Exposition : salle ouverte le jeudi 8 et du 20 au 30 mars.
    Visites aux horaires de billetterie 13h30-18h00 et 1h00 avant les représentations.

    De Danièle Rozier.
    Recyclage de collectage d’objets et matières.

    Comme autant de pages d’un grand livre illustré, chaque cintre raconte une histoire différente. Aussi simples que de l’art brut, mais pourtant délicates, précises, fourmillant de détails, ces histoires font appel aux sens et à la mémoire.
    Ces œuvres sont faites de toutes les petites choses de la vie que personne ne semble remarquer, et, ticket de métro après pages de roman-photo, transforment en art ce qui fait partie de notre histoire minuscule.

    Lieux : Espace de circulation du public et petite salle du théâtre
    Tarif : Entrée libre et gratuite

    Brive-la-Gaillarde

    | Arts plastiques, Corrèze, Exposition, Festival, Organisation, Tous publics

  • > Vernissage : jeudi 8 mars à 17h00
    > Expositions : visites aux heures d’ouverture du Musée

    - Chère cousine « Portraits brodés, portraits cousus »
    Objets textiles réalisés par les femmes des ateliers du Centre Jacques Cartier.
    Lieu : Salles permanentes du Musée
    Tarifs : 5 € (plein), 2.70 € (réduit)

    - Bouts de femmes
    De Claudie Guyennon-Duchêne.
    Lieu : Salle d’exposition temporaire du Musée
    Tarif : Entrée gratuite

    A partir d’une sélection d’œuvres du musée témoins de l’iconographie féminine au fil des siècles, les participantes du Centre Jacques Cartier vont réaliser le portrait d’une femme qui compte pour elles.
    L’exposition des œuvres de Claudie Guyennon-Duchêne, artiste textile et illustratrice qui les accompagne, fera écho à ces créations. Dans les deux expositions, l’accent est mis sur la dimension familiale et collective avec l’utilisation de photos de femmes proches de l’exposition, entre autres, de Petites Mères de Claudie Guyennon-Duchêne.

    Lieu : Musée Labenche
    Renseignements : 05 55 18 17 70 (Musée Labenche)

    Brive-la-Gaillarde

    | Arts plastiques, Corrèze, Exposition, Festival, Organisation, Tous publics

  • JPEG - 58.1 ko
    Nathalie Novi « Musique et Voix » / DR : Didier Jeunesse

    Il était une fois... des ocres profondes, des tons épicés, des lumières saturées. Il était une fois une artiste-peintre, des superpositions de couleurs vives, des silhouettes penchées et des lumières cachées dans les ombres.

    Avec cette exposition, les enfants voyagent, livret-jeu en main, dans l’univers des illustrations lyriques de Nathalie Novi et découvrent ses secrets de fabrication... pastels et mines de plomb. Les illustrations originales sont tirées de livres édités chez Didier Jeunesse dont La Flûte enchantée, La Petite Sirène, Peau d’âne, La Callas. Nathalie Novi sera présente lors de la manifestation Lire à Limoges, dont le thème est cette année la musique.

    Lieu : Bfm centre-ville (pôle jeunesse)

    Limoges

    | Dessin, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Tous publics

  • Réalisée par le Musée de la Résistance nationale et l’Atelier Robert Doisneau, l’exposition « Imprimeurs clandestins » regroupe 48 photographies que Robert Doisneau clicha pour illustrer la revue Le Point consacrée, en mars 1945, aux imprimeries de la Résistance. Au Musée Edmond Michelet jusqu’au 21 avril...

    Pleine de danger pour les artisans qui fabriquèrent, dans le secret de leur atelier, les journaux interdits, cette industrie clandestine recevait là un hommage mérité pour son rôle dans la diffusion des idées de la Résistance.


    [+ d’infos...]

    A travers l’œil du photographe, l’exposition éclaire le visage et retrace l’histoire de ces ouvriers de la nuit, acteurs méconnus du combat contre l’oppression nazie. Nous sommes amenés à suivre le parcours périlleux d’un imprimé clandestin, du stencil au lancer de tracts, et à découvrir l’histoire de publications clandestines comme les éditions de Minuit. Au-delà de l’hommage, Doisneau parvient à restituer par son travail photographique toute l’atmosphère de secret et de risque dans laquelle baignaient les imprimeurs.


    Lieu : Musée Edmond Michelet
    Renseignements : 05 55 74 06 08
    Tarif : Entrée libre et gratuite

    Brive-la-Gaillarde

    | Corrèze, Exposition, Organisation, Photographie, Tous publics

  • Organisée par l’Association PAN !.

    Avec : Antoine Boute, Cécile Richard, Lucien Suel.
    - Signature samedi 17 mars à 15h00 avec : Sylvain Courtoux, Cécile Richard, Lucien Suel.


    États premiers des poèmes : [+ d’infos...]

    Inscrits dans le cadre du Printemps des poètes, dont le thème est cette année Enfances, États premiers des poèmes se veut un prolongement, mais aussi une réouverture des Nouvelles cartographies poétiques. Celles-ci se tenaient pour l’essentiel dans les galeries d’art de Limoges.


    Plus d’infos sur le dossier de presse.

    Lieu : Librairie Anecdotes
    Renseignements : 06 77 42 38 81 ou contact@pan-net.fr
    Tarif : Entrée libre et gratuite

    Limoges

    | Arts plastiques, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Poésie, Rencontre(s), Tous publics

  • Émile Jadoul vit dans la campagne belge, dans une petite maison au milieu des bois d’où sortent régulièrement des poussins, des lapins, parfois des cochons et même des loups ! Tous ces animaux lui inspirent des histoires et des images pleines de couleurs, mises en scène dans une exposition où les enfants de 7 mois à 4 ans pourront déambuler en s’amusant.

    Rencontre avec Émile Jadoul : mercredi 29 mars à 16h00

    Lieu : Bfm Landouge

    Limoges

    | Arts plastiques, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Rencontre(s), Tous publics


  • JPEG - 75.1 ko
    Cartes Postales Anciennes

    Jusqu’au 27 Avril, La Médiathèque Intercommunale l’Apostrophe à Nantiat accueille l’Association Mémoire de Nieul et Alentours qui présente une exposition de Cartes Postales Anciennes. L’association, reconnue d’intérêt général, est née dans les années 1980. Elle retrace l’histoire du canton de Nieul. Déjà connue pour ses nombreuses publications, expositions et autres conférences, Mémoire de Nieul et Alentours a pour but de faire connaître l’histoire de notre patrimoine local et rend accessible à tous les recherches effectués ces 25 dernières années.
    Lors de cette exposition, 13 communes sont présentées (Breuilaufa, Le Buis, Chamborêt, Chaptelat, Couzeix, Nantiat, Nieul, Peyrilhac, St Gence, St Jouvent, Thouron, Vaulry et Veyrac) au travers de nombreux clichés datant de la fin du 19ème jusqu’au milieu du 20ème siècle. Ces agrandissements, qui présentent les moments de la vie quotidienne ainsi que différents monuments sont issus de collections privées.

    Nantiat

    | Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Patrimoine rural, Photographie, Tous publics

  • JPEG - 66.5 ko
    Collection en mouvement : Jacques Villeglé

    Collection en mouvement : Jacques Villeglé

    > Le lundi et le jeudi : 20h30 à 23h00
    > Le mardi et le vendredi : 17h30 à 23h00
    > Le mercredi : 14h30 à 17h30 et 20h30 à 23h00
    > Le samedi : 14h30 à 17h30 et 19h30 à 00h00
    > Le dimanche : 14h30 à 23h00

    Cette première exposition au cinéma le Sénéchal présente une importante sélection d’œuvres de Jacques Villeglé provenant des collections de l’Artothèque du Limousin et du Faclim, et notamment la "Suite 2003" de sérigraphies arrachées.

    Lieu : Cinéma le Sénéchal (1, rue du Sénéchal)

    Guéret

    | Art contemporain, Creuse, Exposition, Organisation, Tous publics, Visite

  • JPEG - 39.4 ko
    Villeglé

    Exposition de Villeglé.
    Plus d’infos sur : www.villegle.fr

    Lieu : Cinéma Le Sénéchal (Le Studio)

    Guéret

    | Arts plastiques, Co-organisation, Creuse, Exposition, Festival, Tous publics

  • JPEG - 8.8 ko
    Bolivie, un certain regard

    > Vernissage : vendredi 23 mars à 19h00

    Exposition de photographies de Ronald Ariel Vargas Ovando, dans le cadre des 24èmes rencontres du Cinéma Latino-Américain.

    Brive-la-Gaillarde

    | Corrèze, Exposition, Organisation, Photographie, Tous publics

  • JPEG - 23.5 ko
    Africa / Africa

    > Du mardi au dimanche : 14h00 à 18h00

    L’exposition regroupe les œuvres d’une trentaine d’artistes plasticiens originaires de l’Afrique sub-saharienne et plus particulièrement du sud de ce continent.
    Son propos est d’offrir un large panorama d’une scène artistique émergente, où s’exprime entre référence à la tradition et expression d’une modernité tentée par la mondialisation des sujets et des pratiques, l’affirmation d’un centre de création encore peu connu du public européen.

    Avec les œuvres de Malala Andrialavidrazana, Owusu-Ankomah,Bili Bidjocka, Candice Breitz, Demba Camara, Bakary Diallo, César Dogbo, Efiaimbelo, Samuel Fosso, Meschac Gaba, John Goba, Romuald Hazoumè, Kiripi Katembo, Seydou Keïta, Abdoulaye Konaté, Goncalo Mabunda, Michèle Magema, Bouma Medoune Seye, Vitshois Mwilambwe Bondo, Lanson Daku N’Krumah, J. D’Okhai OJeikere, Rodney Place, Chéri Samba, Malick Sibidé, JS Somian, Ousmane Sow, Guy Tillim, Cyprien Tokoudagba et Duncan Wylie.

    Lieu : Centre d’art contemporain de Meymac (place du bûcher)
    Renseignements : 05 55 95 23 30
    Tarif : 4 €, Gratuit pour les -12 ans.

    Organisée par le Centre d’art contemporain de Meymac.

    Meymac

    | Arts plastiques, Corrèze, Exposition, Festival, Organisation, Peinture, Photographie, Tous publics

  • Dans le cadre du Festival Les Printemps de Haute-Corrèze.

    JPEG - 23.5 ko
    Africa / Africa

    L’exposition Africa/Africa regroupe les œuvres d’une trentaine d’artistes plasticiens de l’Afrique sub-saharienne, pour une bonne part, issus de la partie sud du continent : Afrique du Sud, Angola, Mozambique, Zimbabwe, République Malgache, République du Congo et pour les autres vivants principalement en Afrique du centre et de l’ouest.

    On trouvera à coté des travaux d’artistes qui jouissent d’une réputation internationale beaucoup de créations de jeunes artistes.

    Tous les médiums seront représentés : peintures, volumes, photographies, vidéos, esquissant en près de quatre-vingt œuvres, un panorama de cette scène africaine sur laquelle se joue, entre référence à la tradition et expression d’une modernité tentée par la mondialisation des sujets et des pratiques, l’affirmation d’un centre de création encore peu connu du public européen.


    Les artistes : [+ d’infos...]

    Avec Malala Andrialavidrazana, Owusu‑Ankomah, Bili Bidjoka, Candice Breitz, Demba Camara, Bakary Diallo, César Dogbo, Efiaimbelo, Balthazar Faye, Samuel Fosso, Meschac Gaba, Pélagie Gbaguidi, John Goba, Romuald Hazoumè, Kiripi Katembo, Seydou Keïta, N’Krumah Lawson Daku, Gonçalo Mabunda, Michèle Magema, Bouna Medoune Seye, Vitshois Mwilambwe Bondo, J. D’Okhai OJeikere, Rodney Place, Chéri Samba, Malick Sibidé, Jean-Servais Somian, Ousmane Sow, Guy Tillim, Cyprien Tokoudagba, Duncan Wylie, Billie Zangewa.


    Meymac

    | Art contemporain, Co-organisation, Corrèze, Exposition, Peinture, Sculpture, Tous publics

  • Du Carmel au collège, un site signé Hugo.

    « Une balade historique sur un lieu historique »... exposition réalisée par les élèves du collège Victor Hugo de Tulle.

    Lieu : Secteur jeunesse
    Tarif : Entrée Libre

    Tulle

    | Arts plastiques, Corrèze, Exposition, Organisation, Tous publics

  • Sur une proposition d’Olivier Beaudet.

    JPEG - 55.8 ko
    Chassez le naturel

    « Chassez le naturel » est une exposition qui se constitue et se découvre en deux temps, depuis la rue d’abord, jusqu’à l’intérieur de la galerie ensuite. Elle s’est en effet ouverte sur la présentation, du 29 février au 20 mars, du « Hibou » de Bertrand Gadenne, vidéo projetée sur la vitrine de la Galerie et visible depuis la rue en soirée et en nocturne au grès de la déambulation du public.
    L’exposition occupera, du 22 mars au 19 mai, l’ensemble de l’espace de la galerie, avec les œuvres de huit artistes d’horizons différents et ouvrira sur l’univers d’un face à face muet où se nouent les problématiques de l’altérité, de l’identité et de l’illusion : Greta Alfaro, Vincent Carlier, Gérard Deschamps, Bertrand Gadenne, Aurélie Gatet, Delphine Gigoux-Martin, Feng Mengbo, Dominique Thebault.


    [+ d’infos...]

    La figure de l’animal tient depuis la Préhistoire une place prépondérante dans l’histoire de l’art. La production artistique continue de s’alimenter du monde animal, lequel occupe en effet encore une place primordiale dans l’imaginaire et l’inspiration des artistes d’aujourd’hui. Mais ce n’est pas tant de l’animal dont il est question ici que de notre rapport à l’animal et à notre propre animalité.

    Comment pense t-on l’animal ? Comment se pose t-on en animal ? Comment vivre ensemble et repenser une communauté vivante ? Comment se situe t-on par rapport à la Nature ? Ces questionnements sont au centre de l’exposition « Chassez le naturel », qui loin d’une tentative de réduction thématique ne prétend évidemment pas à l’exhaustivité sur le sujet. Elle donne à voir et à explorer des démarches artistiques singulières, d’artistes hommes et femmes, de nationalités et de générations différentes, qui viennent troubler, perturber notre rapport à l’animal ou à notre propre animalité, et donc plus largement à la Nature.


    Nocturne jusqu’à 23h00 le samedi 19 mai, à l’occasion de la Nuit Européenne des Musées.

    Limoges

    | Art contemporain, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Tous publics

  • JPEG - 32.3 ko
    Rainier Lericolais, CinéreflectographieII (Paris), 2011 / film couleur et sonore 3mn16s courtesy THT films

    Rainier Lericolais est musicien, spécialiste du « sampling », c’est-à-dire d’une technique de montage sonore faite sur l’ordinateur. Il précise : « Grâce à la musique sur ordinateur, on voit le son, on le visualise : ainsi, le son est pour moi avant tout un dessin, de même que dans les arts plastiques, c’est le dessin qui m’intéresse ».
    Un de ses amis musiciens qui le connaît depuis longtemps a une formule simple : « Loin des concepts, Rainier propose une méthode d’écriture (à l’oreille et à l’œil) héritée d’une culture pop et rock ».
    Rainier Lericolais est également plasticien, dont la démarche originale peut paraître hétéroclite, en tout cas discontinue. Quel rapport entre des sculptures en carton, des photographies d’écrans de télévision qui s’éteignent, des tentatives de moulages d’eau ou d’explosions, des « dépeintures » et autres transferts ?


    [+ d’infos...]

    Comme l’analyse très finement Julie Ramos, « ces objets et ces images n’appellent pas de dénouement, au sens d’une interprétation définitive… » et « dérivent souvent d’un jeu de dissimulation du médium (téléviseur, scanner, webcam, Héliophore ou geste de l’artiste) ».
    Plus loin dans son étude très détaillée, elle souligne que « le doute intéresse plus l’artiste que la virtuosité et que ses propositions récentes continuent à brouiller la frontière qui sépare depuis la Renaissance les savoirs techniques des savoirs artistiques, l’artisanat et l’art ».

    L’exposition Volume 4 organisée ce printemps 2012 entend montrer toutes les facettes plastiques de l’œuvre de Rainier Lericolais que le public a pu régulièrement apercevoir par fragments depuis une dizaine d’années (1). Il ne s’agit pas d’une rétrospective mais plutôt d’un florilège représentatif, une sorte de vaste cabinet de curiosités, « emblème d’un regard ouvert à l’étonnement et à la contamination réciproque des choses, des significations et des imaginaires... Chez Lericolais, le curieux peut se faire amateur, voire connaisseur, contre l’esprit d’ordre qui s’est longtemps attaché à les distinguer pour mieux les hiérarchiser. Ménager la possibilité d’accéder à plusieurs lectures des images permet à chacun de tracer ses chemins buissonniers ».
    Cette exposition s’accompagne du magnifique ouvrage « Rainier Lericolais Volume 1 » coédité par les éditions Roven, le Domaine départemental de Chamarande et le FRAC Limousin. Volume 2 est le titre du CD contenu dans l’ouvrage. Volume 3, le nom de l’édition de tête, numérotée et signée par l’artiste.

    Toutes les citations sont extraites de ce livre.

    (1) Les relations entre l’artiste Rainier Lericolais et le FRAC Limousin remontent au début des années 2000. Régulièrement invité à participer à des expositions thématiques (sur le décoratif, les relations entre art et télévision, etc.), nous avons pu, année après année, voir évoluer sa démarche et rassembler des œuvres diverses - un ensemble de neuf œuvres à ce jour - qui montrent le goût de l’artiste pour l’expérimentation technique et esthétique et sa volonté permanente de faire apparaître de nouvelles images.



    Les rendez-vous de l’exposition : [+ d’infos...]

    - Conférence par Rainier Lericolais : mercredi 21 mars à 18h15 (amphithéâtre de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges - ENSA de Limoges, 19 av. Martin Luther King).
    - Lectures de l’exposition : de 18h30 à 19h30 (entrée libre)
    Jeudi 12 avril : par Judith Quentel, critique d’art
    Jeudi 10 mai : par Yannick Miloux, directeur du FRAC Limousin
    - Nuit des Musées : samedi 19 mai de 20h00 à minuit (entrée libre)
    A 21h00 : visite commentée par Yannick Miloux, Directeur du FRAC Limousin.
    - Dernier jour ! samedi 2 juin 2012 : entrée gratuite et à 16h00, visite commentée.


    Limoges

    | Art contemporain, Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Tous publics

  • Organisée par la Ville de Bellac.

    Expositions des recueils, des poèmes et des tableaux réalisés par Georges Déchérat, "l’enfant de Bellac" (décédé fin 2011). Toute sa vie, cet instituteur a écrit des poèmes, mais aussi des contes et récits inspirés par sa ville.
    On lui doit notamment "Le jour de gloire" chez Rougerie en 1964.
    Cette exposition rétrospective permettra de revenir sur la vie et l’œuvre de cet érudit local, tout en ouvrant les portes de la maison natale de son illustre prédécesseur, Jean Giraudoux (exposition permanente à l’étage) à un large public.

    Lieu : Maison natale de Jean Giraudoux (4, avenue Jean Jaurès)
    Renseignements : 05 55 68 10 61

    Bellac

    | Exposition, Haute-Vienne, Organisation, Poésie, Tous publics

  • > Mercredi 28 mars : 11h00 et 15h00
    > Jeudi 29 et vendredi 30 mars : 10h00 et 14h30
    > Samedi 31 mars et dimanche 1er avril : 11h00 et 17h00

    JPEG - 51.3 ko
    Mademoiselle pas assez

    Textes, création des marionnettes, mise en scène, manipulation et interprétation de Nathalie Rocques.
    Par la Compagnie du Jabron Rouge (Rhône Alpes).

    Mlle n’a pas assez de jouets. Il lui manque un poutrak. Elle ne sait pas ce que c’est, mais tous ses amis jouent avec. Alors, à la recherche du jouet convoité, accompagnée d’un ange gardien, Mlle va découvrir la Fabrique au poutrak.

    Un voyage onirique qui interroge aussi la surconsommation et le monde de l’usine.
    Quant au poutrak : les enfants pourront tous y jouer à la fin du spectacle !

    A partir de 5 ans.
    Durée : 40 min

    Limoges

    | Haute-Vienne, Jeune Public, Marionnettes, Organisation, Spectacle

  • Les folles inventions de M. Bricolo
    Réalisé par Charley Bowers, Harold L. Muller.
    USA / 2012 / Durée : 1h02.

    Synopsis : Bricolo, génial inventeur loufoque, nous entraîne dans des aventures rocambolesques ! Ses nouvelles trouvailles ? Un révolutionnaire procédé de greffe pour se débarrasser des souris, la peau de banane antidérapante, des chaussures automatiques pour danser le Charleston... Le tout compilé dans une sélection de courts-métrages qui raviront petits et grands !

    A partir de 5 ans.

    Brive-la-Gaillarde

    | Cinéma, Cinéma d’animation, Corrèze, Jeune Public, Organisation, Projection

  • Au programme :

    - Two days in New York
    - Young Adult
    - Aurora
    - Les adieux à la reine
    - Bye-bye Blondie
    - 38 témoins
    - Indignados
    - Bullhead
    - Nouveau souffle (Atmen)
    - Ulysse, souviens-toi !
    - La Vida Util (Projection en présence du réalisateur : jeudi 29 mars à 21h00)
    - Les folles inventions de M. Bricolo (Ciné-goûter : mercredi 28 mars à14h00)

    Brive-la-Gaillarde

    | Cinéma, Cinéma d’art et essai, Corrèze, Organisation, Projection, Tous publics

  • JPEG - 40.8 ko
    Tangonino © Didier Comellec

    Récitalito en images pour les plus petits, création.
    Chant, compositions de Hélène Bohy.
    Par Nino’s et Cie.

    Ce récitalito en images est la reprise du spectacle « Petit Tango sur l’eau », d’après l’album Tangonino.
    Dans cette nouvelle version, Hélène Bohy est accompagnée par Kristina Kuusisto, talentueuse bandonéoniste dont la musicalité et le doigté agile trouvent parfaite harmonie avec la sensibilité des compositions. Embarquement tout en douceur, grands, petits et tout-petits... Un à un emportés par le courant d’un petit tango sur l’eau. D’un souffle chaud et puissant, le bandonéon de Kristina sème la danse et la tendresse. Un phare multicolore pétille. Des petits marins frétillent. Et sur le pont, on danse corps à corps, cœur à cœur, un doux tango-chacha-roulettes...
    Au fil de l’eau, des comptines, des chansons, un monde émerge et s’anime.
    Allez, Tangonino, encore un tanguito...I Vaya !

    Durée : 35 min

    Tarif : jeune public

    Limoges

    | Chanson, Concert, Haute-Vienne, Jeune Public, Organisation, Représentation, Spectacle

  • > Du mardi au vendredi : 14h30 à 19h00
    > Samedis, dimanches et jours fériés : 10h00 à 12h00 et 14h30 à 19h00

    JPEG - 49.9 ko
    Carrefour des Suds en Limousin et région Centre

    Carrefour des Suds, en Limousin et région Centre

    Carrefour des Suds, en Limousin et région Centre est une exposition qui offre un récit exceptionnel sur plus d’un siècle d’histoire coloniale et d’immigration des Suds et s’attache au regard posé sur ces milliers de migrants, aujourd’hui composante forte de la société locale et régionale.

    À travers des images exceptionnelles, une histoire oubliée se révèle ici, une histoire longue, complexe et étonnante, toujours en mouvement et féconde d’une histoire commune, constitutive des mémoires et des identités locales.

    A propos de l’histoire de l’immigration, quasiment aucune date « référence » ne résonne au sein des populations. Cette absence de point de repères semble souvent nourrir des difficultés à se sentir liés à une histoire commune, et à vivre ensemble.


    [+ d’infos...]

    Dans cet oubli collectif, l’immigration des Suds en Limousin apparaît souvent comme un non-lieu de mémoire. Et pourtant, longtemps considéré comme une zone d’émigration, le Limousin se caractérise par des populations immigrées qui ont largement contribué à construire le territoire d’aujourd’hui : Lutte contre la désertification des zones rurales, contribution au dynamisme de l’économie, implication dans le monde associatif, culturel.
    Autant de signes qui fondent un maillage dynamique sur toute la région et qui renforcent les liens du Limousin avec les Suds.

    Pour réveiller cette mémoire encore en construction, il est nécessaire d’engager un processus de mise à disposition de savoirs sur ce passé. C’est l’ambition que se donne Saint-Junien à travers la présentation de « Carrefours des Suds en Limousin et Région Centre » à la Maison des Consuls du 28 mars au 11 avril 2012.

    Véritable outil pédagogique, notamment pour les enseignants, cette exposition favorise la curiosité des jeunes et des moins jeunes et constitue un terreau fertile pour la compréhension historique, civique ou sociologique autour de la diversité en France.

    Exposition coordonnée et réalisée par le Groupe de recherche Achac (www.achac.com), sous la conduite d’Emmanuelle Collignon et Pascal Blanchard, en partenariat avec L’Acsé (DRJSCS Limousin et DRJSCS Centre) ; iconographie et documentation : Anne-Laure Biry et Tiphaine Marquet. L’ensemble des textes de l’exposition est inspiré de l’ouvrage Grand-Ouest, mémoire des outre-mers (PUR, 2008) sous la direction de Farid Abdelouahab et Pascal Blanchard et du supplément presse Présence des Suds en Limousin (Le Populaire du Centre, 2009) sous la direction de Sylvain Compère et Pascal Blanchard.

    Pascal Blanchard, chercheur au Laboratoire Communication et Politique du CNRS, a réalisé plusieurs expositions sur le thème de la colonisation et de l’immigration, dont Images d’empire (1996), L’appel à l’empire (1997) et Images et Colonies (1993). Il a publié ou co-dirigé une trentaine d’ouvrages et revues sur ces thèmes, plusieurs séries d’articles, réalisé plusieurs documentaires télévisés (Les Zoos humains, Arte, 2002 ; Paris couleurs, France 3, 2005 ; Des noirs en couleur. L’histoire des joueurs afro-antillais et néo-calédoniens en équipe de France de football, Canal +, 2008. Son travail de recherche s’est attaché dans un premier temps aux notions de stéréotypes et d’imaginaires. À travers plusieurs programmes et ouvrages il a cherché à analyser les prolongements contemporains de la représentation coloniale, mais aussi l’impact des représentations pendant la période coloniale.

    L’historien Pascal Blanchard a reçu le prix annuel de la Licra le 11 mars 2012 pour les derniers travaux du Groupe de recherche ACHAC lors du Salon du livre de l’antiracisme et de la diversité.


    Lieu : Maison des Consuls
    Renseignements : 05 55 43 06 90
    Tarif : Entrée libre

    Saint-Junien

    | Exposition, Haute-Vienne, Histoire, Organisation, Patrimoine, Sciences humaines, Tous publics

  • JPEG - 77 ko
    Fleurs de peau

    Par la compagnie Fleurs De Peau.

    Deux musiciens, quatre mains, vingt doigts et deux voix... Un voyage au pays du corps où l’index part à l’aventure, les doigts deviennent des abeilles et la main une ruche.
    Une pincée de comptines, deux doigts de chansons, une poignée de tableaux sonores et le corps se transforme en instrument de musique autour des thèmes du toucher et de la relation à l’autre ! Humour et douceur agrémentent cette balade musicale et poétique...


    La compagnie : [+ d’infos...]

    La compagnie Fleurs De Peau a vue le jour en 2004 et regroupe un collectif d’artistes issus de divers horizons, et qui se sont rapprochés par le biais de la musique.
    Le spectacle Fleurs de peau est leur première production (2005), et a tourné un peu partout en France.
    Le collectif de la compagnie (qui propose également de la danse et du clown) a le désir de sensibiliser à l’éveil culturel et artistique de jeunes enfants dans l’univers de la musique et du mouvement, par le biais de leurs spectacles, mais aussi la mise en place d’atelier et d’accompagnement (formation) à partir de la petite enfance jusqu’aux adultes.


    Pour les 1 - 5 ans.
    Durée : 35 min

    Spectacle limité à 80 personnes, réservation conseillée !

    Lieu : Salle des fêtes (rue JB Betout)
    Tarifs : 10 €, 8 € (adh.), 6 €

    Bessines-sur-Gartempe

    | Haute-Vienne, Jeune Public, Organisation, Rencontre(s), Représentation, Spectacle, Théâtre d’objets, Théâtre musical

  • > Mardi 27 et mercredi 28 mars : 20h30
    > Jeudi 29 mars : 19h00

    Texte de Marivaux.
    Mise en scène de Clément Hervieu-Léger.

    Tombé malade dans le château qu’il vient d’acquérir à la campagne, Lucidor est soigné par Angélique, la fille de la concierge du château. Elle s’éprend de lui sans oser lui avouer mais Lucidor devine son amour et le partage. Il est décidé à épouser ce cœur simple, honnête et vrai. Mais avant, il veut s’assurer qu’elle l’aime pour lui-même et non pour son argent...
    L’Épreuve semble contenir tout ce qui caractérise la singularité dramaturgique de Marivaux : stratagèmes amoureux, quiproquos et travestissements, violence des sentiments sous l’apparente légèreté des situations.


    [+ d’infos...]

    Mais pour le metteur en scène, Clément Hervieu-Léger, tout dépend de la lecture qu’on en donne. Lui veut s’attacher à montrer qu’à la comédie parfaitement construite, au rythme impeccable, utilisant tous les ressorts de la dramaturgie classique, peut se substituer un récit plus tourmenté relatant les errances de six solitudes. Marivaux y invente l’individu au théâtre, il met en scène des êtres aimants et souffrants, des êtres de chair, de rire et de larmes, des êtres incroyablement vivants. L’Épreuve marque le début d’un nouveau rapport aux personnages du théâtre qui, empreint des premières aspirations romanesques, s’attachera désormais aux mouvements intérieurs de chaque individu.


    Limoges

    | Haute-Vienne, Organisation, Représentation, Spectacle, Théâtre, Tous publics

  • Dans le cadre des Saisons du livre de Brive.

    JPEG - 40.1 ko
    Les Anonymous

    Les Anonymous : Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Peuvent-ils changer le monde ?
    Avec Nicolas Danet et Frédéric Bardeau.

    Les Anonymous... Ce nom intrigue, dérange ou fascine. Il fait trembler les puissants, les autorités, les mafias, les grandes entreprises, les institutions et même les États. Il ne se passe pas une semaine sans que l’on entende parler de leurs actions. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Comment sont-ils organisés ? S’agit-il seulement de petits génies s’amusant de leurs talents informatiques ou des prémisses d’une lame de fond porteuse d’un véritable message politique ?


    [+ d’infos...]

    Nicolas Danet et Frédéric Bardeau, auteurs du livre Anonymous paru aux éditions Fyp sont les invités des Saisons du livre de Brive pour une rencontre-débat sur ce nouvel activisme qui pourrait redéfinir les contours de la lutte sociale. À contre-courant des lieux communs, des préjugés ou des fantasmes sur le sujet, Nicolas Danet et Frédéric Bardeau retracent en détail la genèse des Anonymous et décrivent leurs principales revendications et faits d’armes.

    En s’attachant à bien exposer les fondements culturels et sociaux du mouvement, ils fournissent les clés pour comprendre la véritable nature des Anonymous, et pour cerner la réalité mouvante de cette forme inédite de « guérilla informatique, politique et médiatique » qui, à n’en pas douter, n’a pas fini de faire couler de l’encre – et grincer des dents...


    Lieu : Amphithéâtre de l’IUT (Pôle Universitaire de Brive - rue Jules Vallès)
    Tarif : Entrée libre

    Brive-la-Gaillarde

    | Conférence / Débat, Corrèze, Organisation, Rencontre(s), Savoirs, Société, Tous publics

  • Au programme :

    - Hunger Games
    - La Colère des Titans (2D et 3D / séance en VO : lundi 2 avril à 19h40)
    - Les pirates (2D)
    - Young Adult
    - 2 Days in New York (version unique anglais + français)
    - Projet X (séance en VO : lundi 2 avril à 19h45)
    - Cloclo
    - L’oncle Charles
    - John Carter (2D et 3D / séance en VO : lundi 2 avril à 19h10)
    - Target (séance en VO : lundi 2 avril à 19h35)
    - Les infidèles
    - Chronicle (séance en VO : lundi 2 avril à 19h45)
    - Nos plus belles vacances

    Limoges

    | Cinéma, Haute-Vienne, Organisation, Projection, Tous publics

  • Au programme :

    - Les Adieux à la Reine
    - La Désintégration
    - 38 Témoins
    - Terraferma (VO)
    - Ici-bas (tarif unique : 5 €)

    Limoges

    | Cinéma d’art et essai, Haute-Vienne, Organisation, Projection, Tous publics

  • Au programme :

    - La Colère des Titans (2D et 3D)
    - Cloclo
    - Hunger Games
    - Les Pirates ! (2D et 3D)
    - Mince alors !
    - Voyage au centre de la Terre 2 (2D)
    - La Dame en noir (int. -12 ans)
    - L’Oncle Charles
    - Les Infidèles
    - Comme un chef
    - John Carter (2D)
    - Target

    Limoges

    | Cinéma, Haute-Vienne, Organisation, Projection, Tous publics

  • La Tapisserie d’Aubusson à l’exposition internationale des Arts Décoratifs de Paris - 1925

    Les Amis du musée des Beaux-Arts de Limoges invite Bruno Ythier, conservateur à la Cité Internationale de la Tapisserie et de l’art tissé d’Aubusson. Il présentera, en avant première, l’exposition qui aura lieu du 1er juin au 31 octobre 2012.

    L’exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes, organisée à Paris en 1925, est considérée comme l’apogée du style dit « Art-Déco ». Aubusson est présente avec plusieurs manufactures et surtout un stand exceptionnel de l’École nationale des Arts décoratifs d’Aubusson, qui expose plus de 40 pièces de tapisseries pour le décor mural ou l’ameublement. En partenariat avec le Mobilier national, l’exposition d’été du musée proposera la redécouverte de ce patrimoine prestigieux ainsi que des pièces de la même époque fabriquées par les ateliers de Beauvais ou des Gobelins. Des pièces surprenantes, rares et hautes en couleurs !


    [+ d’infos...]

    Cette présentation est aussi une façon de mettre à l’honneur cette forme d’art présente dans la Région limousin depuis plus de six siècles et reconnue au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO depuis septembre 2009.
    L’agrandissement du musée avec son extension vers les anciens locaux de l’E.N.S.A, libérés depuis peu sera évoqué.


    Lieu : Espace CITE (rue de la Providence - près du nouveau musée de la Résistance)

    Limoges

    | Conférence / Débat, Haute-Vienne, Organisation, Patrimoine, Tous publics

  • Au programme :

    - Cloclo
    - Hénaut Président
    - Hunger Games
    - John Carter (3D)
    - La Colère des Titans (3D)
    - La Dame en noir
    - Les Infidèles
    - Les Pirates ! Bons à rien, Mauvais en tout
    - L’Oncle Charles
    - Mince alors !
    - Projet X
    - Sur la piste du Marsupilami (avant-première : dimanche 1er à 11h15 et lundi 2 avril à 20h00)
    - Target
    - Voyage au centre de la Terre 2 : L’île mystérieuse (3D)
    - Zarafa

    Brive-la-Gaillarde

    | Cinéma, Cinéma d’animation, Corrèze, Organisation, Projection, Tous publics

  • JPEG - 44.8 ko
    Frédérick ou le boulevard du crime © Gérard Rousselle

    D’Éric-Emmanuel Schmitt.
    Adaptation et mise en scène de Robert Rousselle.

    Frédérick Lemaître, comédien populaire, personnage extravagant, joueur, séducteur, révolutionnaire, refuse la proposition du ministre du Théâtre : entrer à la Comédie Française. Il préfère rester dans le théâtre de boulevard, plus proche du peuple.
    Nous sommes à la fin du 19ème siècle. La ville tremble.
    On parle même d’un attentat contre Louis Philippe... Les libertés sont menacées... Frédérick et son « théâtre du mauvais goût » sont sur la liste rouge des gens de pouvoir et « Les Folies Dramatiques » sont menacées de fermeture. Il faut réagir, vite.


    [+ d’infos...]

    C’est, entouré d’une foule de personnages tous plus savoureux les uns que les autres, que Frédérick va tenter de reprendre la main.
    Il semble prêt à tout... sauf, à l’Amour. Lorsqu’il rencontre Bérénice, jeune femme mystérieuse qui n’appartient pas au monde du Théâtre, il va devoir choisir : l’amour rêvé ou bien l’amour vécu ? Les planches ou la vie ?

    Cette comédie taquine le drame, le temps s’interroge... Les comédiens jouent t’ils ?! Est-ce une répétition ?! Cette farce se situe t’elle au 19ème siècle ?!... Ou bien au 21ème ?!...


    Durée : 1h40 environ

    Tarif : C

    Limoges

    | Haute-Vienne, Organisation, Représentation, Spectacle, Théâtre, Tous publics

  • JPEG - 26.2 ko
    L’éloge de la folie

    > Du mardi 27 mars au samedi 7 avril.

    Jean-Pierre Descheix.
    Mise en scène et scénographie de Michel Bruzat.
    Adaptation de Jean Marc Chotteau.

    « En ce monde, tout n’est que travestissement »

    L’Eloge de la folie est un texte qui interroge avec mordant, humour et lucidité la société telle qu’elle se présente à nous, immuable dans sa folie.

    Chez Erasme, écrit Michel Foucault qui travailla sur l’enfermement asilaire : « la folie n’est pas liée au monde et à ses formes souterraines, mais plutôt à l’homme, à ses faiblesses, à ses rires et ses illusions. (...) La folie ne guette plus l’homme aux quatre coins du monde elle s’insinue en lui. »


    [+ d’infos...]

    Après avoir incarné Michel de Montaigne, Jean-Pierre Descheix sera cet histrion dont le discours arrachera les masques factices des bien-pensants, personnifiera tous les doutes, toutes les révoltes, toutes les questions que l’homme se pose sur son propre destin dans un monde rongé par l’obscurantisme. M.B.


    Matinées scolaires : mardi 27, jeudi 29, vendredi 30 mars et mardi 3, jeudi 5, vendredi 6 avril (rencontres-débats, ateliers lycées autour d’Erasme).

    Limoges

    | Haute-Vienne, Organisation, Représentation, Spectacle, Théâtre, Tous publics

  • > Du mardi 27 au samedi 31 mars : 20h30

    JPEG - 26.5 ko
    Salle des pas perdus

    Texte de Joël Nivard.
    Mise en scène de Sylvie Nivard.
    Par l’association Asphodèle.

    Une gare, la nuit. Dans la salle des pas perdus, on trouve de tout. Du beau monde avec du beau linge. Et du moins beau avec du linge sale. Des personnages qui vont et viennent. Qui attendent. Un train pour partir. Un train qui ramènera l’amour de leur vie. Ou qui cherche juste un bout de banc pour passer la nuit.
    Des destins se croisent. Se cousent un instant. Et se défont aussi vite. Du rire, de l’émotion et des chansons. Salle des pas perdus vous proposent un voyage dans la fraternité chaleureuse et la générosité absolue des solitudes humaines.

    Renseignements / réservations : 05 55 33 46 00 ou asphodele87@orange.fr
    Tarifs : 10 € (plein), 7 € (réduit)

    Limoges

    | Haute-Vienne, Organisation, Représentation, Spectacle, Théâtre, Tous publics

Capture V2

Nouvelle lettre d'info

En refonte !
... retrouver l'actualité culturelle du Limousin

Marque Limousin